Galle au Sri Lanka



Galle :
Située à la quasi extrême sud de l’île, Galle est la quatrième ville du Sri Lanka avec environ 100 000 habitants et son histoire est incontestablement liée à la colonisation. Prononcé « gawl » en anglais, c’est dans cette ville qu’arrivèrent les premiers colons européens, attirés par le commerce des épices et des pierres précieuses. Ceux sont les portugais qui bâtirent le premier fort au 16ème siècle, il était alors constitué de troncs d’arbres et de monticules de terre, la proximité avec l’océan faisant déjà office de défense naturelle. L’apogée de son histoire reste quand même à l’époque de la colonisation néerlandaise à partir de 1663, période pendant laquelle la ville s’entoure des remparts et de tours de guets donnant à Galle l’image d’un port imprenable. Les britanniques prendront la relève à partir de 1815 et ce jusqu’en 1948, date à laquelle l’île obtiendra son indépendance. La seule chose que les colons britanniques ajouteront est la tour de l’horloge pour marquer le jubilé de la reine Victoria. En se promenant à l’intérieur du fort, la colonisation est très présente à travers le bâtit très coloré et surtout très différent du reste de l’île. Le passé commercial du lieu se ressent aujourd’hui avec la présence des nombreuses boutiques de souvenirs et des galeries d’art. Ainsi, c’est grâce à ce passé colonial glorieux que Galle sera inscrite sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 1988. En effet, c’est le meilleur exemple de ville fortifiée construite par les européens en Asie du sud et du sud-est.

Comment se rendre à Galle ?

Galle possède une gare, il vous sera donc facile de rejoindre la ville avec le train. La ligne ferroviaire sur laquelle se situe la gare de Galle est la ligne reliant Colombo à Matara. Si vous arrivez de Colombo, il vous faudra compter en moyenne 2h30 de trajet et débourser aux alentours des 160 roupies. Si vous venez de Matara, le trajet est plus court, environ 1h00. La voie ferrée longe l’océan indien et vous pourrez ainsi profiter de beaux panoramas. Si vous souhaitez vous rendre à Galle en bus, cela est possible également. Depuis les nombreuses plages situées autour du fort colonial (Hikkaduwa, Mirissa ou encore Unawatuna pour ne citer que les plus connues), vous pouvez prendre le bus en comptant une soixantaine de roupies. Si vous venez de la région montagneuse, armez-vous de patience, vous pouvez rejoindre Galle en bus mais la route est souvent très longue…

Quoi faire ? Quoi visiter ?
Le plus intéressant à Galle est bien évidemment de se promener le long des ruelles du fort colonial afin de profiter des nombreuses galeries d’art et boutiques qu’offre la ville. Cependant ne vous laisser pas tromper par cette apparence de ville dénué d’histoire et « attrape touriste », le fort de Galle à bien plus à vous offrir. Vous pouvez tout d’abord vous balader sur la muraille qui ceint le fort jusqu’au phare, reconstruit au milieu du 20ème siècle, puis flâner dans le dédalles de ruelles pavées jusqu’à rentrer dans l’église protestante réformée de Groote Kerk construite en 1640. Il s’agit de la première église protestante de l’île à l’intérieur de laquelle on peut voir un sol entièrement recouvert de pierres tombales provenant de l’ancien cimetière hollandais et dont la plus ancienne date de 1662. N’hésitez pas non plus à sortir du fort pour visiter la ville de Galle dans laquelle vous trouverez de nombreux marchés dont le Dutch Market pour les légumes…

Autres choses à ne pas manquer lorsqu’on est de passage à Galle : les pêcheurs sur échasses ! Issue d’une véritable tradition sri-lankaise, les pêcheurs sur échasses ne sont malheureusement là aujourd’hui que pour appâter les touristes pour les photos en contrepartie d’un peu d’argent… Cependant, avec un peu d’imagination et de recul, cela vaut la peine de passer les voir pour se rendre compte de cette méthode de pêche originale transmise de générations en générations par les familles de pêcheurs à Galle. Vous aurez également l’occasion de rencontrer ces pêcheurs près des villages de Kathaluwa et Ahangama (environ 30 minutes de Galle et joignable en train), avec peut être la chance d’en voir des vrais…