Anuradhapura



Anuradhapura se situe au nord du pays et délimite le triangle culturel du Sri Lanka avec Kandy et Polonnaruva. Elle fut la première capitale de l’ex pays de Ceylan jusqu’au 11ème siècle et elle figure aujourd’hui sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette ville est très importante pour les bouddhistes car on y trouve le deuxième endroit le plus sacré du pays : le temple de l’arbre sacré (Bodhi Tree Temple). Chaque année, Anuradhapura accueille des milliers de pèlerins notamment lors de la fête de Poson Poya qui se déroule lors de la pleine lune de juin. Les bouddhistes se réunissent alors devant l’arbre de la Bodhi (ou pipal) le plus vieux du pays, certains disent même le plus vieux du monde. Vieux de plus de 2000 ans, il aurait été apporté au troisième siècle avant J-C par la fondatrice d’un ordre bouddhiste féminin, Sanghamitta. Pendant longtemps, Anuradhapura fut ensevelie sous une jungle épaisse mais aujourd’hui le site est accessible et on peut y admirer ses nombreuses richesses architecturales.

- Comment se rendre à Anaradhapura ?

Anuradhapura est desservie par le train depuis la capitale, Colombo. La ligne est directe et le trajet dure un peu moins de quatre heures en moyenne mais tout dépend des jours et de l’heure de départ. Vous pouvez également rejoindre Anuradhapura depuis Kandy en train mais il vous faudra effectuer plusieurs changements… Tous d’abord il faut prendre un train de Kandy à Peradeniya, puis un train de Peradeniya à Polgahawela, et enfin un troisième et dernier train de Polgahawela à Anuradhapura.

Vous pouvez également rejoindre la cité d’Anuradhapura en bus depuis de nombreuses villes : Puttalam, Polonnaruva, Dambulla… Le bus est parfois, voire souvent, plus rapide que le train mais le souci est qu’ils ne sont pas tout le temps directs et qu’il faut être habile pour jongler entre les différentes liaisons. De plus, le bus est plus cher que le train… Dernière solution : le tuk-tuk. Parfois le taxi est la meilleure option selon les points de départ.

-Quoi faire ? Quoi visiter ?

Anuradhapura est une ville riche d’un point de vue historique et architectural. Il vous faudra au moins un jour pour profiter au maximum de tout ce que peut offrir la belle cité antique dont le site archéologique se déploie au nord de la ville moderne. Ainsi, nous vous conseillons de louer un vélo pour visiter la majeure partie du site. Il est très facile de louer un vélo à Anuradhapura, certaines chambres d’hôte proposent même ce service. Autre option, vous pouvez prendre un tuk-tuk pour visiter le site. Si vous vous lancez dans l’aventure à pied, vous ne pourrez jamais tout voir…

Les tickets d’entrée sur le site s’achètent au guichet du musée archéologique, ils coûtent 3150 roupies et vous donne accès à la quasi-totalité du site. Attention, pour rentrer dans certains monuments ou certaines zones, un supplément vous serra demandé (c’est le cas par exemple pour l’entrée au temple d’Isurumuniya pour lequel on vous demandera 200 roupies par personne).

Le site comporte de très nombreuses ruines, dagobas, stupas et piscines, il vous faudra donc faire une petite sélection avant de partir à la découverte d’Anuradhapura. Voici les principaux sites à ne pas manquer :

- Le Sri Maha Bodhi Tree et son temple. C’est LE site à ne pas manquer puisqu’il s’agit de l’arbre sacré de Buddha sur lequel se fonde toute l’histoire des 1000 an de règne d’Anuradhapura.

- Le Thupurama Dagoba qui est le dagoba le plus ancien du Sri Lanka, construit juste après l’introduction du bouddhisme sur l’île au 3ème siècle avant notre ère.

- Le Ruvanvelisaiya Dagoba qui est le dagoba le plus vénéré au Sri Lanka. Egalement appelé « Ratnamali Mahathupa », il est gardé par une centaine d’éléphants sculptés.

- Le Jetavanarama Dagoba qui est le dagoba le plus grand avec une hauteur de 70 mètres (100 mètres avant). Il témoigne à lui tout seul de l’ingéniosité de tous les architectes antiques.

- Les piscines de Kuttam Pokuna sont un des meilleurs exemples de réservoirs d’eau de tout le Sri Lanka.

- L’Isurumuniya est un temple bouddhiste présentant un ensemble architectural très intéressant, notamment le bassin aux éléphants.

- La Pierre de Lune (moonstone) du Palais de Mahasena serait la plus belle de l’île. Elle nécessite un petit arrêt ne serait-ce que pour comprendre toute la symbolique de la sculpture.